freedom, Jonathan Franzen

Publié le par surletagere

freedom-de-jonathan-franzen_95330_w250.jpg Et voilà le responsable à l'absence de critique de vendredi (et hop, je me décharge discrétos de toute responsabilité): Freedom et ses quelques 800 pages. Et non, je ne parle pas de 800 pages de grosses lignes pleines de retour à la ligne et d'espace vide. Non non, 800 pages de bon gros pavé.

  La famille Berglund, Walter, Patty et leurs deux enfants: Joey et Jessica était la famille idéale, jusqu'à ce que Joey décide de partir vivre chez les parents de sa petite amie Connie. A partir de ce moment là, la famille éclate en morceaux et devient l'exemple même de la famille ratée. Se pose alors la question: que s'est il passé pour qu'ils en arrive là?

      La suite, c'est par ici!

Publié dans contemporain

Commenter cet article

paristemplsibre 29/01/2013 23:21


oh ej 'lai lu c elivre et j'en ai déjà oublié sa substance!!!!


xxo

Stéphanie 29/01/2013 16:30


Je note !

Yspaddaden 29/01/2013 16:00


J'ai aimé Les corrections et ce titre-là, présent dans ma PAL depuis sa sortie, me tente aussi. C'est une question de temps...

surletagere 03/02/2013 22:45



Ca oui, il en faut du temps pour s'atteler à la lecture de ce livre...



Miss Zaza 28/01/2013 22:57


J'ai toujours voulu le lire ce livre, mais je ne l'ai pas encore fait

surletagere 29/01/2013 10:53



 J'ai mis très longtemps avant de me motiver à le lire. Il faut se préparer à lire un énorme pavé. Même si au final l'histoire n'est pas trop lourde, il y'à quand même 800 pages...